Qui du chien ou du maître est au bout de la laisse ? Lequel accompagne l’autre ?

Le chien est un vecteur de contact ; face à la soudaine présence du photographe il se dresse, interrogatif ou agressif, prêt à en découdre pour défendre son territoire. Le maître se montre le plus souvent flatté et bienveillant.

Ces instants figés par l’image tentent de révéler la relation privilégiée installée depuis toujours entre l’homme et l’animal qui revêt parfois un fort mimétisme : montrer la vie du chien c’est aussi montrer celle du maître.

« Une vie de chien » l’expression est volontairement ambiguë : elle peut être dure pour l’homme et légère pour son loyal compagnon. … mais là face à l’objectif les deux sont unis, réunis sur le même chemin dans une relation d’échange et de partage.

Bernard Boujot

Cet article Bernard Boujot, Une vie de chien est apparu en premier sur L'Œil de la photographie.

from L’Œil de la photographie http://ift.tt/2vqw08f
via IFTTT

Bernard Boujot, Une vie de chien
Tagged on:     

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *